Docteure en préhistoire
Archéozoologue

Docteure en archéologie depuis 2017, mes recherches se sont depuis le début focalisées sur les groupes humains du Paléolithique. En étudiant les fossiles d’animaux mis au jour sur les sites archéologiques, je peux appréhender les comportements de subsistance des populations Néandertaliennes, à savoir les modalités de gestion de leur territoire et du gibier environnant. Pour ce faire, j’utilise les outils classiques de l’archéozoologue, auxquels je combine des études taphonomiques précises et des outils de reconstitution paléoécologique. Ainsi, je peux replacer les comportements humains dans leur contexte écologique, tout en tenant compte de l’histoire taphonomique des vestiges osseux.
J’ai la chance de travailler sur plusieurs gisements de France septentrionale, qui constituent des implantations stratégiques pour les populations humaines grâce à leur position de carrefour biogéographie. J’ai plus récemment étendu mon champ géographique d’étude à la région du Proche et Moyen-Orient.
En travaillant chez GéoArchéon, je peux allier le travail de terrain et de recherche, et je suis ainsi impliquée dans plusieurs programmes collectifs de recherche et collabore avec de nombreux chercheurs de laboratoires français et étrangers.

Je suis rattachée depuis 2021 à l’équipe Préhistoire de l’Europe moyenne de l’UMR 7044 « ArcHiMèdE », Strasbourg.